Rencontre Togolais

rencontre togolais Au mois de décembre 2021, une réunion a eu lieu dans la ville togolaise, des contacts ont été pris avec des délégués de Nairobi, Kigali et Mombasa. Après avoir été informées de l’ordre du jour et des préparatifs, les délégations se sont rendues à l’aéroport régional où elles ont rencontré les visiteurs et ambassadeurs du Kenya avant de se rendre dans la capitale, Nairobi. Cette rencontre était la première et la seule de nombreuses personnes qui représentaient les espoirs et les rêves des habitants de cette région. L’objectif de cette rencontre était que toutes les parties s’engagent à œuvrer pour un avenir meilleur pour le peuple togolais à travers une meilleure coordination et un meilleur dialogue au sein de la nation de transition.

Les dirigeants de toutes les délégations de la diaspora et les dirigeants des communautés locales se sont réunis dans une salle adjacente au musée national, où une pré-invitation a été présentée au président et au premier ministre du pays. Un discours a ensuite été prononcé par le président du pays pour s’adresser à la foule assemblée, et un discours historique a été prononcé par le Premier ministre du pays. Le président de la nation et le conseiller à la sécurité nationale se sont ensuite adressés à l’assemblée réunie pour les accueillir à nouveau et souligner leur engagement à œuvrer à l’établissement d’un avenir meilleur pour le peuple togolais. C’est au cours de la phase de pré-invitation que la première référence à une plate-forme mondiale a été faite lorsque le président et le conseiller à la sécurité nationale ont rencontré les anciens présidents de l’UNESCO et des Nations Unies à Nairobi, au Kenya pour discuter de la réunion togolaise et de ses implications pour la région.

La prochaine réunion prévue des Togolais s’est réunie à Mombasa avec les chefs des différentes délégations et l’équipe nationale représentant le Kenya. Malgré l’optimisme exprimé par les différents orateurs lors de cette réunion, et malgré les gestes positifs véhiculés par les deux parties, il n’a pas été en mesure de finaliser un engagement plus grand à œuvrer pour une transition pacifique et stable. L’équipe nationale a exprimé sa déception face à l’incapacité de parvenir à un consensus sur la question de la compensation. Les chefs des délégations ont également exprimé leur espoir de voir des résultats positifs de cette réunion togolaise.